Favoriser l’innovation par Matthieu Manant et Olivier Binet

Pourquoi favoriser l’innovation ?

Curiouser s’est penché sur une question de fond, en quoi l’avènement du numérique change les processus d’innovation ? Le sujet est vaste, c’est pourquoi nous avons choisi le cas de l’open innovation, qui illustre de manière probante l’innovation à l’ère du numérique.

 

Choix des intervenants pour favoriser l’innovation

Ce parti-pris nécessite une approche économique de l’innovation. Dans cette optique, nous avons convié Matthieu Manant, Maître de Conférences en Économie à l’Université Paris-Sud, afin qu’il nous parle de ses travaux sur l’open innovation. Avec lui, Olivier Binet, Directeur Business Devloppement chez Paypal, est venu partager sa mise en oeuvre de l’open innovation dans le milieu professionnel.

olivier binet et matthieu manant

 

Leur approche de l’innovation et du digital

Le chercheur a tenté d’exposer les motivations à l’innovation à l’ère du numérique en s’interrogeant sur le cas de l’open innovation. Selon lui, il n’y a pas un modèle unique ni de réponse générique à l’open innovation. Le chercheur a donc demandé : Paypal fait-il vraiment de l’open innovation ? A cette question, Olivier Binet a répondu que l’open innovation se déroule en réalité sur deux temps : d’abord avec  la culture du “lâché prise” et l’ouverture des API aux start-up. Puis en circuit fermé pour gérer, par exemple, le contrôle et la validation des développements. Ce mix entre innovation ouverte et innovation fermée est une des multiples façons d’appliquer l’open innovation dans l’entreprise. Il favorise également la culture de l’appropriation, ce qui permet à l’entreprise de se forger ses propres croyances et convictions, par le biais des expérimentations.

L’économiste a également évoqué les difficultés à quantifier ce modèle, en dehors de la mesure des coûts de production et des revenus supplémentaires. Olivier Binet a identifié deux avantages, qualitatifs mais pas quantitatifs, à pratiquer l’open innovation. D’une part, il est possible de capitaliser sur les start-up à qui PayPal a ouvert ses API, sans prendre de gros risque côté PayPal, tout en bénéficiant de leur réussite, si celle-ci est un succès (comme ce fut le cas avec Zynga par exemple). D’autre part, l’open innovation ouvre une fenêtre sur l’eco-système de ces start-up, ce qui permet de détecter les tendances émergentes avant les autres.

Pour aller plus loin, nous pourrions évoquer les difficultés d’intégration à long terme, de l’open innovation, pour l’entreprise dans son business model. De plus, la posture open innovation n’est pas anodine pour une entreprise puisqu’elle résulte d’une culture d’entreprise particulière.  Quels sont donc les pré-requis pour une entreprise, pour pouvoir intégrer l’open innovation dans son business model ? Comment sortir de la culture du secret ? Autant de questions qui trouveront des réponses de plus en plus précises, au fur et à mesure du développement de l’open innovation dans la pratique des entreprises.

 

Bibliographie pour favoriser l’innovation

Acha V. (2008) “Open by design: the role of design in open innovation“, Academy of Management Proceedings, 1-6

Chesbrough, Henry W., Open Innovation: The New Imperative for Creating and Profiting from Technology, Boston: Harvard Business School Press, 2003

Chesbrough, Henry (2004), Managing Open Innovation: Chess and Poker,” Research-Technology Management, 47, 1 (January): 23-26.

Lichtenthaler, Ulrich and Holger Ernst (2007) “External technology commercialization in large firms: results of a quantitative benchmarking study”, R&D Management 37 (5) 383–397

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *